Fonder une galerie d’art en ligne pour les femmes artistes, avec La Maison Melem

Bonjour ! Je suis ra-vie de vous retrouver aujourd’hui pour vous parler d’un projet qui m’a immédiatement séduit : La Maison Melem, une galerie en ligne dédiée aux femmes artistes.

Il y a quelques temps j’ai rédigé un article qui s’intitulait « Où apprendre sur les femmes artistes ? » (et qui vous a beaucoup plu, je ne vous en remercierait jamais assez). C’est à la suite de cet article que Marina-Yrime, la fondatrice de la galerie La Maison Melem France m’a contacté pour me faire découvrir son projet.

J’avais déjà entendu parler de galeries digitales, mais je n’avais jamais réellement décidé de m’y consacrer. Et puis ces derniers temps, pour des raisons plurielles notamment liées au confinement et à ma réflexion sur le milieu de l’art en général, j’ai commencé à m’y intéresser. En découvrant que La Maison Melem en faisait partie depuis peu (la galerie a été fondée en 2020) et qu’en plus elle se dédiait à mettre en avant des artistes et designers féminins, je ne pouvais m’empêcher de vous la présenter.

Ne perdons pas une minute de plus, et en piste maestro !

***

Marina-Yrime Djedjemel – fondatrice

LA BEAUTANISTE : Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

MYD : Je m’appelle Marina-Yrime Djedjemel, je suis fondatrice de la galerie d’art et design la Maison Melem France, je suis également directrice de l’agence Marina Communication (qui est une agence web spécialisée dans la création de site internet et de logo), et je suis également auteure compositeur interprète. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour vous annoncer la sortie de mon 1er single qui aura lieu dans quelques semaines !

Comment présenteriez-vous ce que vous faites à quelqu’un qui n’en aurait jamais entendu parler ?

La Maison Melem France est la première galerie d’art et design en ligne qui a pour but de promouvoir l’art des femmes artistes et designers en France et partout dans le monde. Notre équipe est constituée de 2 membres :  la co-manager des artistes pour LMMA (La Maison Melem Afrique) qui est en charge de la sélection des artistes africaines, et moi-même, la fondatrice qui est en charge de la sélection et de la validation des dossiers de toutes les artistes sur la France, l’Afrique et bien plus encore.

Comment est née la galerie La Maison Melem ?

La Maison Melem France part du constat que l’on parle très peu des femmes artistes dans le monde de l’art contemporain. C’est une triste réalité, bien que les choses évoluent !

Pour la petite histoire, ma fille aînée qui se prénomme Melem et moi-même nous regardions un documentaire sur l’art contemporain l’an dernier. En écoutant le journaliste énumérer tous les grands artistes du monde de l’art tels que Van Gogh, Picasso, Dali et autres, ma fille me pose la question de savoir pourquoi il ne parle que d’hommes et pas de femmes. Elle me demande également si il n’a pas existé des femmes peintres dans l’histoire de l’art. Je lui réponds que si, je lui cite Frida Kahlo, puis Nikki de Saint-Phalle, Kara Walker… et elle me répond, « maman tu n’en as cité que quelques-unes ! » Ma fille me dit que c’est injuste, et que quand elle grandira, elle créera une galerie d’art pour les femmes !

Venant d’une enfant de 10 ans cela m’a énormément touché qu’elle fasse un tel constat, qui j’en ai bien conscience, est une réalité. J’ai trouvé l’idée extraordinaire, et je me suis sentie concernée puisque je suis moi-même artiste.

C’est alors que j’ai décidé de me lancer dans cette aventure : promouvoir l’art des femmes artistes. C’est également ma manière d’apporter ma pierre à l’édifice sur ce qui se fait déjà pour les femmes sur le marché de l’art contemporain, tout en me démarquant des autres. La galerie porte donc le prénom de ma fille aînée Melem, qui signifie en langue adjoukrou (une ethnie du groupe akan en Côte d’ivoire) « la première des filles ». Ce qui prend tout son sens (sourire) !

La lectrice – Delphine Mousquey

Pourquoi avoir décidé de faire une galerie en ligne ? Qu’est-ce qui justifie cette prise de position ?

Je peux dire que j’ai été visionnaire (rires) ! Au départ, la Maison Melem France devait être physique, mais avec la COVID, mon époux (qui m’aide aussi dans mes prises de décisions) et moi-même avons décidé qu’il serait mieux que la galerie soit digitale pour éviter qu’un jour, nous soyons dans l’obligation de la fermer.

Le digital aujourd’hui, c’est plutôt dans l’air du temps (sourire), on peut toucher énormément de monde à travers différents pays grâce aux nouvelles technologies. Ce qui au départ aurait pu être un handicap pour nous est devenu une force !

Et quels sont les points positifs et négatifs de la création d’une galerie en ligne selon vous ?

Les points négatifs je ne sais pas s’il y en a (rires), non je pense qu’il y a plus de points positifs chez une galerie digitale que chez une galerie physique.

Vous n’avez pas le problème de la logistique, au cas où vous déménagez d’une région à une autre par exemple, (c’est pareil pour la gestion des stocks des œuvres d’art), pas de problèmes au niveau des envois et des retours des tableaux des artistes, qui sont la plupart du temps à manipuler avec grands soin, puisque fragiles. Aussi, vous pouvez à l’aide d’internet et des réseaux sociaux toucher plus de monde que si vous étiez juste physique ! Ajoutez à cela que les commissions également sont moindres que ce qui est pris dans les galeries traditionnelles.

Quelle est la différence majeure entre une galerie physique et une galerie en ligne ?

Sans doute le coût des commissions qui est élevé en galerie physique, ainsi que le mode de sélection des artistes qui est beaucoup plus rigide en galerie physique que chez une galerie en ligne ou la sélection reste un peu plus flexible.

You should see me in reign – Femme Sauvage

La première phrase que l’on peut lire en arrivant sur le site de la galerie c’est « une galerie d’Art & Design fondée par une femme pour les femmes. ». Pourquoi se dédier aux femmes artistes en particulier ?

D’abord parce que je suis une femme, et parce que je suis artiste aussi ! Pour moi cette devise était une évidence !

Comment sélectionnez-vous les artistes/designers que vous allez présenter et vendre sur la galerie ?

Je les sélectionne au coup de cœur ! J’essaye aussi de choisir des artistes dont le style d’art est couramment sollicité afin qu’il y ait sur la Maison Melem un choix divers pour les futurs acquéreurs. Toutes les artistes sur la Maison Melem France sont des artistes qui adhèrent totalement à la galerie, parce qu’elles ont été touchées par le concept aussi !

Pouvez-vous me parler davantage de vos artistes/designers ? Me les présenter brièvement ?

A ce jour la Maison Melem compte presque une dizaine de femmes artistes de divers horizons et pays. De la France en passant par le Canada et l’Afrique pour l’instant, avec plus de 60 œuvres d’art en ligne, vous pouvez y trouver différents styles d’art et courants artistiques qui vont de l’art figuratif à l’art abstrait.

Est-ce que le fait de ne pas pouvoir les exposer en permanence dans un lieu physique peut représenter un frein de leur part, une réticence à faire partie de la galerie ?

Non, pas du tout ! Car ces femmes ont confiance en moi et en ce projet, elles savent que j’ai pour objectif de faire exposer leurs œuvres physiquement, en tout cas, dès que la situation sanitaire le permettra.

Black Beauty – Fela Nati

Sur instagram, La Maison Melem à deux comptes, un pour la France, et un pour l’Afrique. Pourquoi distinguer les deux ? 

Parce que l’art africain a son art et ses codes qui sont très différents des codes de l’art européen, raison pour laquelle j’ai souhaité dissocier les deux comptes Instagram pour mieux distinguer leurs arts, qui sont à mon sens aussi remarquables les uns que les autres.

Sur le site de la galerie, vous rédigez également votre propre magazine. Vous y publiez des articles sur les femmes artistes et designers célèbres par exemple. Pourquoi est-ce important pour vous de proposer ce contenu ?

Parce que ces femmes artistes et designers célèbres sont une source d’inspiration, un symbole de réussite pour toutes les femmes artistes du monde de l’art contemporain qui se battent au quotidien pour être reconnues à travers leurs œuvres. C’est une façon de leur dire que tout est possible, qu’il est tout à fait possible de se faire une place en tant que femme au 21ème siècle.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait se lancer dans la même aventure que vous ?

D’être réellement passionné par l’art en général, d’être curieux, et persévérant.

Pourriez-vous me parler de votre rapport à l’art et au beau en général ? Quelle place occupe-t-il dans votre vie, pourquoi y êtes-vous sensible, que permet-il ?

Je suis moi-même artiste, je viens d’une famille d’artistes, et j’aime l’art car il est un moyen d’expression différent de la parole qui permet de faire passer un message au travers de nos œuvres.

***

J’espère sincèrement que notre échange vous aura plu. Encore un grand merci à Marina-Yrime d’avoir accepté de répondre à mes questions. Vous pouvez retrouver la galerie sur internet à lamaisonmelem.com et sur Instagram @la_maison_melem_france

Plus que jamais, n’hésitez pas à poser des questions en commentaires ou sur instagram (@labeautaniste) et à échanger sur le sujet, car il me passionne et je serai ravie d’en parler avec vous.

Si par ailleurs vous connaissez d’autres galeries digitales et/ou dédiées aux femmes artistes, partagez-les sans modération !

A très bientôt pour un prochain article.

Eloïse –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.